Droit de Réponse

“ Les erreurs sont humaines, les cautionner devient un choix délibéré. On nous a dit avoir fait un bond en avant, grâce à l'humanité de Simone Veil, en fait elle n'a fait que cautionner la mort atroce de bébés, auparavant tués par des cintres et des aiguilles à tricoter, pour nous faire avaliser moralement une mort plus « soft » pour tous ces êtres innocents. Une mort reste une mort quelle que soit la méthode.”

 

Extrait 2 LA MUZZ, droit de réponse -----Radya Oulebsir

 

Votre dialogue intérieur m'a murmuré un soir ceci à l'oreille :

« Oh ! Quelle est donc cette fièvre me faisant perler le front et qui me consume amèrement et si lentement ? 

Ma gorge se serre et j'ai tant de mal à avaler ma salive.

Mais pourquoi s'acharne-t-elle à tourmenter autant mon âme !

Ne voit-elle donc pas que je souffre,

Qu'elle est à elle seule, la créature qui attise et ressort du tréfonds de ma chair, tous mes fantasmes inavoués !

J'empoisonnerai alors ta vie, jusqu'à te faire plier et te rendre dépendante

Je ferai interdire ta voix dans tous les lieux publics jusqu'aux hémicycles parlementaires tant qu'elle ne s'alignera pas sur ce quoi je t'ordonne

Je profèrerai contre toi tout mensonge visant à te bannir de la société Je réduirai à néant ton plus infime souffle d'espoir,

Faute de ne pouvoir te posséder autant magistralement te haïr !»

« Obsessions maladives qui jamais ne vous quittent, à vous en donner insomnies et sueurs froides dans le dos. Comme compagnie en pleine nuit, que de profonds soupirs chauds vous nouant les tripes, attendant par dépit, une source fraîche qui étanche passagèrement l’aridité de votre âme agonisante. À m'avoir tant cherché vous n'avez fait que me perdre, provocant encore plus ma fuite, longue de 30 ans de marche, qui n'est au final qu’une prise d'élan, afin de mieux sauter à pieds joints dans le plat qui vous éclaboussera définitivement. Il faut dire que j'en suis flattée, jamais je n'aurais pensé l'ombre d'un instant, être votre muse !

Par miséricorde, vous n’aurez qu'un mouchoir en dentelle pour vous consoler, ou plutôt un de mes voiles qui a si intimement eu le droit de caresser mes cheveux parfumés. Vous pourrez dès lors tous bondir dessus pour le renifler de fond en comble jusqu'à vous polir le jonc, tels des chiens affamés se déchirant pour un vulgaire os !

Par toutes vos offensives, vous n'avez fait que consolider mes convictions.

Excellents professeurs, façonnée au rythme de vos injustices qui m'ont forgées Je ne puis que vous remercier,

Par mon voile ! Je présiderai les hémicycles parlementaires,

J’enrôlerai les régiments de l'armée,

J'enseignerai à l'école publique,

Je ferai tous les corps de métier de la Nation !

Ceci n'est qu'une question de temps, car la dignité ne s'achète pas,

Lorsque le peuple viendra à maturité,

Vos noms seront effacés de l'histoire comme si vous n'aviez jamais existé,

La Nation ayant trop honte, de devoir un jour s'en justifier. » 

Extrait 3 LA MUZZ, droit de réponse ---Radya Oulebsir

“La censure crée la rancœur. La censure n'est rien d'autre qu'une insulte à l'intelligence des auditeurs, téléspectateurs et lecteurs, jugés par défaut comme étant déficients, démunis de capacité d'analyse. La censure c'est mettre l'esprit sous tutelle, garder la pensée figée dans une idéologie mortifère qui lutte contre la libre pensée. La censure, c'est l'incapacité à supporter d'entendre ce que l'autre aurait à dire: L'intolérance à son paroxysme ! ”

Extrait 1 LA MUZZ, droit de réponse ----Radya Oulebsir